Même si La Poste est un service public qualitatif, malgré un statut particulier laissant planer le doute entre public et privé. Le fait est que la décision de « pseudo-privatiser » cet organisme vient notamment du désir de rivaliser avec les concurrents tiers, plus agressifs et nombreux, surtout depuis l’explosion des services en ligne.

La Poste et ses agents PTT : seuls contre tous !

La Poste a un passif historique chargé et profondément ancré au cœur des traditions Françaises. Plus qu’un simple « service », c’est tout un symbole social, image forte du pays, qui est ici représenté. Il n’est donc pas étonnant que la privatisation fasse grincer des dents. Cette lourde décision fut prise pour contrer les grands services postaux à travers le monde, à l’instar d’UPS, Amazon, Mondial Relay et bien d’autres.

La Poste : un point sur les concurrents du service public !En effet, comment rivaliser efficacement lorsque l’on affronte des membres du secteur privé ? Ces derniers ont des législations moins contraignantes en comparaison d’un service public. En effet, il est possible de modifier les délais, les prix, les conditions et la plupart des éléments de la chaîne de distribution pour arriver à l’objectif ultime : se faire choisir par le client !

Ainsi, Amazon et sa livraison en 24 heures ou encore UPS et ses délais records répondent à une attente des consommateurs : le gain de temps. Nous vivons une époque ou gagner chaque seconde, chaque minute, et surtout chaque déplacement est une récompense quasiment bénie. C’est un peu la course à celui qui arrivera le premier à la boîte aux lettres.  Dès lors, une question se pose : un service public se doit-il d’être soumis à des rendements et des obligations de résultats ?

Parce qu’en définitive, c’est cela la véritable interrogation. Ces mêmes concurrents qui peinaient encore à percer il y a quelques années sont désormais des symboles de cet empire postal et financier. Et il n’y a aucuns doutes quant au fait que d’autres nouveaux venus se positionneront tout aussi rapidement dans les années à venir, pour peu que leur offre de service réponde aux attentes des clients.

Car même si La Poste continue de faire fleurir ses prestations afin de toujours plus satisfaire ses usagers, force est de constater que cette politique n’est pas assez agressive pour résister face aux concurrents. Pourtant, gardons espoir, car même dans une situation plutôt délicate, les Français sont toujours autant attachés à cette institution qui, gageons-le, continuera d’opérer pendant encore de nombreuses années.

Il faut simplement espérer que malgré la forte agressivité du marché et de l’industrie, les dirigeants de demain ne décident pas de transformer tout ce qui fait du pays des droits de l’Homme ce qu’il est en terme d’institution. Wait and see !

La Poste : un point sur les concurrents du service public !
Étiqueté avec :    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *