Avec plus de 120 millions de lettres et colis gérés chaque jour, les services de livraisons (La Poste incluse) n’ont jamais eu plus de travail qu’à notre époque. Afin de faciliter ce rythme effréné, les agents des postes utilisent des clés très particulières : les Pass PTT !

Le trajet du colis : une danse complexe !

Avec l’expansion affolante de l’e-commerce et la facilité des achats « sur le pouce », la livraison de colis a explosé en seulement quelques années. Il est vrai qu’aujourd’hui, avec les célèbres formules comme le « click and collect » ou la livraison en 24 heures des grands revendeurs, le public s’est habitué faire de la boîte aux lettres un passage obligé, guettant impatiemment leurs nouvelles commandes.

De la préparation en entrepôt à la prise en charge du transporteur, en passant par les différents centres dans lesquels le colis en question se retrouvera : c’est tout un voyage qui s’organise en très peu de temps. Les tarifs étant très concurrentiels, la plupart des revendeurs proposent des délais record avec le suivi qui va avec. Nous sommes donc en permanence au courant du lieu où se trouve notre achat et, de A à Z, nous restons d’une vigilance absolu jusqu’au moment de la réception.

Acheter un produit sur internet enclenche alors une mécanique très particulière, à l’instar d’un ballet bien réglé, qui va conduire un simple clic sur un écran d’ordinateur à un colis fraîchement livré à votre domicile. Seulement, plusieurs le destinataire n’est pas forcément à son domicile en permanence et les colis sont généralement trop imposants pour être simplement glissés dans une boîte aux lettres.

Ce rituel complet et complexe ne tolère cependant aucune erreur de logistique. En effet, il n’est pas rare de tomber sur des témoignages d’utilisateurs se plaignant du retard de la livraison de leurs colis, voire de l’absence de celle-ci. Il est vrai que le transporteur est un acteur clé de ce processus : il faut donc que les conditions de travail ainsi que les outils utilisés concordent pour faciliter ces envois.

Acheteur et livreur : deux inconnus condamnés à ne jamais se croiser, mais qui sont mutuellement dépendant !

C’est donc là que les fameuses clés passe-partout interviennent. Grâce à elles, il est possible d’ouvrir les boîtes des destinataires pour y déposer le précieux colis. En effet, les serrures sont initialement prévues pour accueillir deux types de clés : celle du propriétaire ainsi que celle des services postaux.

Cet équipement, bien qu’ancien, est au cœur des conditions de travail des postiers, puisque c’est dans une logique purement fonctionnelle que ces clés permettent des livraisons fluides et rapides au quotidien. D’un certain point de vue, ce système est parfaitement intégré au sein de notre mode de consommation.

Se dégager de la plupart des contraintes de livraisons grâce à des passe-partout est donc une solution évidente. C’est une réponse naturelle du service public face à des concurrents de plus en plus nombreux et de plus en plus compétitif. Et même si d’autres systèmes, comme la norme Vigik, s’ouvrent plus aux tiers, il faut bien avouer que La Poste possède encore les faveurs des Français : pour combien de temps encore ?

Toujours est-il que toute la sphère entourant un simple achat par internet ne trouve sa raison d’être qu’avec une finalité des plus simples. Du côté du résident, c’est avoir la liberté de s’absenter tout en sachant que son colis sera bien dans la boîte en rentrant. Pour le professionnel, c’est un moyen fiable de grouper les livraisons tout en s’affranchissant de l’autorisation de l’usager. Il va de soi que si cette pratique de clé passe-partout connaîtra diverses évolutions dans les années à venir, il faut garder en tête que nous ne sommes pas prêt de laisser tomber cette danse entre l’acheteur et le livreur : deux inconnus condamnés à ne jamais se croiser, mais qui sont mutuellement dépendant.

Comment vos colis atterrissent dans votre boîte aux lettres grâce aux Pass PTT !
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *